Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Raphaël Enthoven résoud le problème de la vie

Il commence à m’énerver celui-là, Raphaël Enthoven. Le voilà qui pérore tous les matins sur Europe1 à une heure matinale ; il m’arrive de tomber dessus. Avec cette manière d’affirmer des paradoxes comme des évidences, les interrogations du moment comme des problèmes résolus depuis longtemps. Le pauvre auditeur se retrouve attardé par le beau parleur qui est déjà passé à autre chose. Quoi ? Vous vous interrogez encore sur la vie, la mort, la souffrance ? Mais tout ça est connu depuis longtemps, depuis toujours. Moi y en a vous expliquer : La vie n’est pas sacrée, c’est une évidence  et « quand la question se pose de choisir entre une vie trop longue et une mort digne, le choix de la vie est un choix mortifère. » Pauvres idiots que nous sommes : Le choix de la vie est mortifère et donc le choix de la mort c’est la vie. Bon sang mais c’est bien sûr, comme la vie c’est la mort et que la mort c’est la vie, tout ça n’a aucune importance.

La guerre, c’est la paix.

La liberté, c’est l’esclavage.

 L’ignorance, c’est la force.

La vie, c’est la mort.

Viva la muerte !

Les commentaires sont fermés.