Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2009

Fin de crise ?

Le creux de la vague est proche, mais la reprise incertaine estime Paul Krugman : Analyse semi-optimiste puisque d'après le célèbre économiste, la chute de l'activité serait sur le point de se ralentir, voire de s'arrêter. Pour autant, on ne peut garantir une reprise, même molle, et Krugman pencherait plutôt pour une longue période de stagnation.

Autre son de cloche chez Paul Jorion qui a intérrogé un banquier français qui veut rester anonyme. Extraits :

"Cela veut donc dire que les mauvais résultats vont continuer d’apparaître. A-t-on pris la pleine mesure des dégâts ?

Non : il y a encore en France, beaucoup de très mauvais résultats à venir. Et ce n’est pas seulement la France : c’est vrai pour l’Europe en général.

Peut-on dire – comme on l’entend répéter ces jours-ci – que la situation s’améliore dans le domaine financier ou est-elle encore en train de s’aggraver ?

La situation s’aggrave encore."

 

Qui croire ? Aucun n'annonce clairement de reprise. Il s'agit de savoir si la chute continue ou si l'on atteint une section plus plate.

Quant à moi, je continue à rester dubitatif, car je ne vois nulle part que cette reprise attendue soit basée sur un autre modèle que celui qui vient de s'écrouler. Quel est ce modèle ? En résumé, on a délégué la partie matérielle, de fabrication à faible valeur ajoutée, vers les pays à bas salaires. L'Occident se réserve la part réputée noble de conception et invente une nouvelle économie basée sur la finance. On s'aperçoit aujourd'hui que cette économie financière était largement basée sur des systèmes de "cavalerie" pour ne pas dire d'escoquerie pure et simple. Des pays entiers ont basé leur croissance sur ce système : L'Islande ruinée, et dans une moindre mesure les Etats-Unis, le Royaume Uni ou l'Espagne. Comment vont-ils retrouver les niveaux de croissance dont ils ont besoin pour financer leur économie, et rembourser les tonnes d'argent injectés dans le système en perdition ?

  • Sur les bases de l'ancien modèle : il est mort
  • Sur un nouveau : Il n'est pas né

Continuation de la chute ou longue stagnation continueront à être notre horizon économique pour de nombreuses années

 


 

Commentaires

"En résumé, on a délégué la partie matérielle, de fabrication à faible valeur ajoutée, vers les pays à bas salaires. L'Occident se réserve la part réputée noble de conception et invente une nouvelle économie basée sur la finance."

Erreur tragique d'appréciation. Les pays dits "émergents" ont déjà émergé et dispose non seulement de la main d'ouvre bon marché citée mais de surcrît de cerveaux aussi brillants que ceux de l'Occident et formés par nos universités et les leurs, qui ne sont pas plus mauvaises...

Écrit par : le-gout-des-autres | 27/05/2009

Ils vont donc "s'autoescroquer" d'ici peu.
Les leçons ne servant jamais de leçons, justement...

Écrit par : le-gout-des-autres | 27/05/2009

Les commentaires sont fermés.