Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2009

Professionnels - Amateurs : c'est toujours la même histoire

Polit'bistro est un nouveau blog qui s'occupe de sciences politiques, blog que j'ai repéré grâce à Arthur Goldhammer qui tient le blog French Politics, dont le titre dit tout de son sujet.

Polit'bistro commente un article du Monde , article qualifié de torchon. Un torchon article sans grand intérêt qui reprend l'éternellle distinction entre le journaliste professionnel, sérieux, fiable, encarté et le bloggeur amateur, égocentrique et imprévisible. Peu importe le fond de cet article qu'on a déjà lu 10 000 fois ailleurs, mais qui n'est pas plus mauvais que d'autres. De toutes façons, sur ce sujet, il vaut mieux aller chez Narvic.

Ce qui intéresse Polit'bistro, c'est le phénomène sociologique qu'on lit à livre ouvert derrière ce type d'article, ce que les anglo-saxons appellent le boundary-work, ou comment une corporation se défend contre les tentatives d'intrusion. Il s'agit pour cette corporation de construire tout un ensemble de règles, de coutumes et de critères qui n'appartiennent qu'à elles et lui permettent de rejeter tous ceux qui exercent une activité similaire, mais sans respecter ces règles. Le journaliste se proclame donc professionnel suivant des règles déontologiques qui marquent sa différence avec les bloggeurs forcément incontrôlables.

Ce n'est pas forcément négatif qu'il existe ce genre de frontière entre les professionnels et les amateurs. On aime bien que son médecin soit effectivement docteur en médecine et n'ait pas volé ses diplomes. On est rassuré si le pilote a déjà quelques heures de vols.

Ce qui est intéressant dans la réaction, de type réflexe, des journalistes face au phénomène des blogs, c'est qu'elle reproduit exactement ce type de discours de la corporation bien installée face à la menace d'une concurrence montante.

On a vu ça de multiples fois :

- Dans les années 60 lorsque la vague des chanteurs “yéyé” était taxée de braillards incultes par les gloires déclinantes de la “chanson française” à texte.

- Dans les mêmes années 60 lorqu’on parlait de l’économie montante du Japon. A l’époque on en parlait comme de purs copieurs qui produisaient des montres au kilo, incapables de toute innovation.

- C’est exactement le même discours qui est tenu aujourd’hui à l’égard de la Chine, où l’on cherche à se rassurer en faisant mine de croire qu’on leur délègue la simple fabrication, mais que la conception, le savoir faire, et donc l’intelligence reste chez nous.

Le journalisme officiel et encarté ne peut que réagir de cette manière face à la montée de nouveaux moyens d’expression qui menacent son monopole. Dans le futur, il sera intéressant d’observer si les blogs eux-mêmes ne seront pas classifiés en blogs sérieux, influenceurs, professionnels, et le reste. C’est déjà fait en ce qui concerne les skyblogs, rejetés dans les ténèbres de l’expression adolescente sans contenu ni intérêt. Y a-t-il un bloggeur sérieux qui ne parle des skyblogs dans les mêmes termes et avec les mêmes réflexes que ce journaliste à l’égard des blogs ?

14:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Sais-tu René, au risque peut-être de te désespérer, que j'écoute de moins en moins les journalistes, journaux télévisés, radio (déjà un peu mieux), et je lis de moins en moins la presse écrite, sauf spécialisée. Je le ressens comme une perte de temps. Surtout depuis le séjour dans le désert.
Et, peut-être comme toi, j'aime folâtrer parmi les blogs ici et là, non pour m'informer, mais pour goûter les signes du temps.
Je suis heureux de découvrir le concept de "boundary-work" que je ne connaissais pas, et qui me permettra de comprendre beaucoup de comportements... pas seulement à l'échelle nationale et corporatif, mais aussi dans l'environnement immédiat : les "charlatans" pour parler des médecines douces, les "tendances sectaires" pour parler de méthodes d'enseignement non reconnues par l'Éducation Nationale, les "amateurs" pour désigner des artistes qui ne sont pas passés par des conservatoires, amateurisme aussi pour les concepteurs d'articles sur wikipedia (c'est mon cas), les "rêveurs" pour parler de ceux qui espèrent que l'homme n'est pas que cynisme. Etc.

Écrit par : Nicorazon | 15/04/2009

Bonjour René,

J'ai tenté deux ou trois fois de parler des Skyblogs et je suis persuadé que c'est plein de pépites :)
Mais mes intérêts sont trop nombreux, et le temps manque cruellement !

Jean-Marie

Écrit par : Jean-Marie Le Ray | 25/05/2009

Merci )

Écrit par : Nina Barcelona apartments | 21/07/2009

La solution constructive, bon chance à vous.

Écrit par : loi Moscow apartments | 22/07/2009

Merci à vous.

Écrit par : honey russian brides | 29/07/2009

just wanted to say that for the nice blog you have I'll grab your rss feed right now!

Écrit par : buenos aires apartments | 29/01/2010

Les commentaires sont fermés.