Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2008

Monsieur X est dans EDVIGE

N'écoutant que son courage, Matamore Alliot Marie déserte les plateaux de télévision et les studios de radio quand il s'agit d'EDVIGE. C'est donc Monsieur Gérard Gachet, porte parole du Ministère de l'Intérieur, que l'on envoie sur  les ondes pour défendre le fameux fichier. Cela fait déjà plusieurs fois qu'il nous sert l'histoire de Monsieur X. Là voici :

Monsieur X a décidé de se présenter aux élections municipales de St Symphorien les Bruyères. Il est important, paraît-il, - on a toujours fait comme ça depuis que le monde est monde - il est important, nous dit-on, que le Préfet du département puisse informer les autorités sur les caractéristiques de Monsieur X. On ne sait pas qui sont ces autorités, en quoi elles ont besoin de cette information, et ce qu'elles en font. Mais on a toujours fait comme ça, donc on continue sans que plus personne ne sache vraiment pourquoi.

Or donc, Monsieur X, d'après l'exemple de Gérard Gachet, se trouve être président d'une association contre l'homophobie. C'est donc à ce titre, nous dit-il, et à ce titre seulement, que des informations pouvant avoir rapport avec les goûts sexuels de Monsieur X pourront être consignées dans EDVIGE.

Avez-vous compris la démonstration de Gérard Gachet ? Moi, Non.

Par rapport à cette association, on induit et on laisse induire que Monsieur X est homosexuel. Car enfin, rien ne le prouve. On peut défendre une cause sans être directement intéressé par cette cause. J'ai moi-même défendu Madame Noachovitch que je ne connaissais pas précédemment, que je ne connais toujours pas, et que je ne désire pas connaître. Je l'ai défendue, juste pour des questions de principes de protection de la vie privée, déjà. Il est possible que Monsieur X ait la même attitude vis à vis de l'homophobie, sans lui-même être directement concerné.

Il n'y a donc rien de certain à ce que Monsieur X soit homosexuel, ce n'est pas sa présidence de l'association qui peut permettre de le déduire. Si donc c'est faux, il est grave qu'une information fausse soit enregistrée. Si c'est vrai, personne n'a besoin de le savoir et il est tout aussi grave que cette information, vraie, soit enregistrée. Dans les deux cas, on ne voit pas l'usage républicain qui peut en être fait.

EDVIGE n'est que l'informatisation du fichier des Renseignements Généraux. Vivait-on en dictature auparavant ? Les RG étaient-ils et sont-ils encore aussi dangereux pour notre vie privée que ne l'étaient les défuntes Stasi et KGB ? Non évidemment.

Ce fichier qu'il s'appelle EDVIGE, ou son équivalent actuel aux RG, est juste totalement inutile. Nous sommes la seule démocratie occidentale où ce type de renseignement est collecté. A quoi cela sert-il si ce n'est, le cas échéant, pouvoir faire pression sur une personnalité grâce à des informations collectées que cette personnalité ne souhaite pas voir divulguer. Ce qui ne signifie pas que la pratique est courante, mais seulement qu'elle est possible, ce qui est déjà trop.

Ce fichier n'avait pas de justifications autrefois, il devient carrément liberticide avec ce projet de ficher des jeunes de 13 ans "susceptible" de troubler l'ordre public. Il ne lutte en rien contre les délinquants qui sont déjà répertoriés dans des fichiers spécialisés  dont personne ne demande la suppression.

Le projet EDVIGE, comme les fichiers des RG, doit purement et simplement être abandonné et les données consignées détruites. Pour l'obtenir, on peut déjà signer cette pétition.

Commentaires

Bonjour René,

vous écrivez à propos de la prestation de notre "porte parole":

Avez-vous compris la démonstration de Gérard Gachet ? Moi, Non.

Moi non plus.

Il y a beucoup de raisons, pourquoi on ne peut pas aimer EDWIGE.

N'est-ce pas aussi le fait, qu' EDWIGE est si mal présenté?

Moi, de toute façon, j'aimerais bien être dans ce fichier et en tant qu'étranger, je reserve déja ma petite place.

Permettez-moi d'écrire à cette place dans le Forum ma petite lettre à Gérard, qui porte tout, sauf la parole:


Lettre ouverte à Gérard Gachet


Cher Gérard Gachet,

Il y quelque jours j’ai pu observer en direct à la télévision comment vous avez « défendu » le fichier EDWIGE.

Tout d’abord voici la bonne nouvelle : vous ne m’êtes plus si antipathique comme avant.

J’ai toujours pensé que les racistes devaient être forcément antipathiques : pas du tout !

EDWIGE doit répertorier toute personne âgée de plus de 13 ans qui se singularise d’une façon ou l’autre. Que ce soit par un crime ou par son comportement public.

Deux messages sont délivrés par votre performance à la télévision et dans la presse :
• la bonne nouvelle, citée ci-dessus, est que les racistes aussi peuvent être sympathiques.
• la mauvaise nouvelle est que la présentation des avantages d’EDWIGE est réalisée par des personnes incompétentes.

Venant du responsable de la communication du Ministère de l’Intérieur, j’attends que les avantages d’un fichier informatique contesté soient clairement présentés.
Un exemple : »Imaginez que votre enfant mineur soit approché de manière indécente par quelqu’un. La Gendarmerie peut avoir recours à un fichier qui répertorie les criminels potentiels afin d’empêcher ces délits »

Malheureusement, Gérard Gachet, vous n’avez pas fourni ces explications et EDWIGE est devenu à jamais un programme de saisie de données sans aucune signification.

La conséquence de la mauvaise nouvelle est que vous, Gérard Gachet, vous n’avez pas véhiculé ce message. Pourtant en qualité de Porte-parole du Ministère de l’Intérieur, cela était bien votre mission.

On peut penser de ce fichier beaucoup de choses. En partie, je le conteste aussi.
Seulement une chose est bien claire : Il ne suffit pas d’être raciste et de jouer avec les émotions des gens, comme vous l’avez fait, mais il faut aussi vendre un projet comme EDWIGE de la même façon.
Nicolas Sarkozy s’est d’ailleurs rendu compte de cette mauvaise prestation de votre part et donc je crains qu’il ne soit trop tard.

Pour cela, cher Gérard, je vous conseille de renoncer à votre mandat : Porte-parole du Ministère de l’Intérieur n’est pas votre job.

Je vous donne une petite astuce : retirez-vous, Gérard Gachet, avant d’être licencié.

Voilà une petite poésie d’adieu :
Cher Gérard
C’est trop tard
Au revoir

Bien à vous

Karsten Brandt

Écrit par : Karsten Brandt | 19/09/2008

Ma lettre ouverte à Gérard Gachet a une histoire préalable:

Voici pourquoi je parle de Gérard Gachet et de ses propos racistes:


04 décembre 2007

Anne-Lorraine Schmitt

Je suis très touché par la mort de la jeune Anne-Laurraine. Elle aurait pu être mon étudiante.

Son nom de famille, Schmitt, relève l’origine allemande de sa famille, donc mon pays d’origine aussi : Mon grand père venait de l’Alsace.


Après le témoignage suivant de Girard Gachet qui atteste la grande brillance de Anne-Laurraine, je suis, en tant que voisin, résident de Chantilly-Gouvieux, ma femme prend souvent le même RER D, très affligé :


Dimanche matin, ses parents l'attendaient sur le quai de la gare d'Orry-la-Ville pour aller en famille à la messe. Un délinquant sexuel récidiviste d'origine turque, déjà condamné en 1996 à cinq ans de prison pour un viol commis sous la menace d'une arme sur la même ligne du RER, aura donc brisé leurs vies en même temps que celle de leur fille. Mais Anne-Lorraine aura été courageuse jusqu'au bout : en se défendant, en empêchant son agresseur de parvenir à ses fins, elle aura réussi à le blesser en retournant son arme contre lui, ce qui devait permettre son arrestation ultérieure. En félicitant les enquêteurs de cette conclusion rapide, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, a assuré les proches d'Anne-Lorraine

Chrétien croyant que je suis, je me demande, ou était Dieu pendant ces moments tragiques et je lui en veux, parce que Dieu n’a pas voulu, que je sois présent à ce moment là. Moi, avec mes 87 kilos et beaucoup de muscles dissuasifs pour chaque pervers.


Quelques lignes plus tard Girard Gachet écrit :

Quelques heures plus tard, à quelques kilomètres de là, les jeunes Moushin (15 ans) et Larami (16 ans), conduisant à grande vitesse et sans casques une moto de cross non homologuée, se tuaient en percutant de plein fouet un véhicule de police en patrouille. Leur mort, on le sait, sert depuis deux jours de prétexte à l'embrasement de plusieurs communes du Val-d'Oise, avec tirs de chevrotines, de grenaille et de balles contre les forces de l'ordre (plus de quatre-vingts policiers blessés) et incendies de commissariats, d'écoles, de bibliothèques et de commerces.

Gérard Gachet met en comparaison la mort d’une jeune étudiante avec d’autres faits, qui n’ont rien à voir, mais a été commis d’un autre groupe « raciale ». Il conclue « Il serait juste, en effet, que les victimes innocentes aient droit dans ce pays à plus d'égards que des délinquants responsables de leur propre malheur. » dont il n’oublie pas de citer bien les noms : Moushin (15 ans) et Larami (16 ans)

Cette comparaison n’est pas innocente pour un journaliste et la conséquence logique de ces lignes ne tarde pas dans le forum, qui entre-temps a été nettoyé des propos racistes purs et durs. On n’y trouve plus les témoignages des simplistes des jours auparavant, qui voulaient mettre les étrangers dehors: de quelqu’un qui faisait la remarque que de toute façon 80% des délinquants en Suisse aussi sont de étrangers. Nous lisons toujours : «J'approuve votre article cher Gérard Gachet, il est juste et courageux. Notre pays est sans cesse davantage sali, humilié et martyrisé par ceux qu'il accueille. » Et ainsi de suite.

Monseur Gachet: Vous semez la haine au lieu de laisser la place au deuil et vous embrasez le racisme pour une énième fois. Comme on peut le lire sur votre Blog, Jean-Marie Rouart, de l’Académie française disait à votre propos « Gérard Gachet est l’André Frossard de la droite d’aujourd’hui. Sa religion, c’est la liberté »

Sous prétexte d’écrire un article « in memoriam » Anne Lorraine, nous nous retrouvons devant un texte « para bellum ».


Petite question à M. Rouart : Est-ce aussi la liberté de détourner la religion afin de humilier une minorité?



Je vais vous dire une chose, Gérard Gachet : Après la lecture de votre article, la seule prière que j’ai faite es t la suivante : Dieu, fais que ma femme et toutes les jeunes filles ne se trouvent jamais seules dans une rame de RER, envoies leurs des turcs, arabes, africains, français..., qui ont leurs testicules à la bonne place au lieu de les laisser seules avec des lâches pyromanes comme Gérard Gachet, qui changent de wagon dès le premier danger qui se présente.

Si vous allez supprimer cet’article aussi, sachez que je le publie également sur le Blog de mon ami Brahim Belmhand (d’origine Marocaine) et (j’espère) futur maire à Creil.


Bien à vous


Karsten Brandt

professeur d’Allemand


Posté par BELMHAND à 20:47 - Commentaires [1] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Écrit par : Karsten Brandt | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.