Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2008

Otages libérés

La prise d'otages est un acte odieux. Que ce soit d'enfants ou d'adultes, directement crapuleux ou sous des prétextes politiques ce n'est qu'un chantage à la vie humaine.

Les otages de Colombie ont été libérés, sans faire de victimes. Il suffit de se réjouir de la libération de ces otages et de la joie de leurs proches. Il suffit de penser à eux, pour une fois.

Mais non, c'est un déferlement de commentaires personnels sur ce que JE pense et MON opinion. Qaund chacun y va de son commentaire sur la personnalité d'Ingrid Betancourt (otage de luxe. Mondaine !), du rôle de ses enfants ou de tel comité de soutien, on se dit que, pour quelques instants, ils feraient bien d'oublier un peu leur ego. D'autres se réjouissent de la disparition des bannières bien pensantes sur les blogs. Ca l'énerve. On comprend que son agacement est un sujet d'importance dont cette libération va le soulager.

Mettre sur le même plan ces considérations personnelles avec la vie retrouvée des otages, n'est pas plus digne que les différentes récupérations politiques et médiatiques qui se profilent, dans un sens ou dans l'autre.

 Il suffit de penser à eux, pour une fois, pas à nous.

 

Commentaires

"Il suffit de penser à eux, pour une fois, pas à nous."

C'est beau de vouloir ramer à contre courant de la nature humaine. Il en faut, des idéalistes :-)

Écrit par : authueil | 04/07/2008

La nature humaine est polyforme.
Et j'ai entendu parler de Machiavel comme de Martin Luther King, comme modèles à méditer... ou à suivre.

Écrit par : René | 04/07/2008

Vous faites un commentaire sur une note sans même la lire (ou alors sans même la comprendre, ce qui est pire).

Écrit par : Hugues | 04/07/2008

Hugues,

J'ai lu et compris que vous aviez changé d'opinion à propos d'Ingrid Betancourt. Elle vous agaçait, et maintenant vous admirez son intelligence. En ce qui concerne sa famille : "même le grand benêt larmoyant et la petite nana pleurnicharde trouvent enfin grâce à mes yeux". On est content de le savoir.

Qu'ils ou elle soit larmoyant, pleurnichard, mondaine ou admirable n'a strictement aucune importance. Y aurait-il des otages aimables, et d'autres qui ne mériteraient que le mépris ? Même une otage "de luxe" mérite d'être libérée de sa geôle.

Écrit par : René | 04/07/2008

C'est donc bien la seconde option : vous n'avez rien compris.

Écrit par : Hugues | 04/07/2008

Je pensais qu'Ingrid Betancourt était une construction médiatique, bien que j'ai été sensible à sa solitude et sa souffrance.
Quand elle est apparue dans les médias après sa libération, j'ai vu que c'était une vraie femme, solide, réaliste et sans doute pleine de promesses.

Écrit par : nicorazon | 21/07/2008

Les commentaires sont fermés.