Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2008

Que connait-on de l'Univers ? 0,4%

Lu, dans cet entretien  avecAndré Brahic dans Le Point

"Il y a un siècle, on ne savait pas pourquoi les étoiles brillaient, on ignorait l'existence des galaxies et la nature des planètes. Aujourd'hui, je peux vous décrire de façon relativement fiable ce qui s'est passé au cours des 13,7derniers milliards d'années ! Mais, au moment même où l'observation de toutes les lumières nous a révélé une multitude d'astres nouveaux et un Univers beaucoup plus vaste que prévu, nous réalisons que beaucoup reste à faire. Einstein a montré que l'énergie est une forme condensée de matière. Eh bien, 73 % de tout ce qui existe dans l'Univers est sous forme d'une énergie noire dont nous ignorons la nature, 23 % est sous forme de matière noire de type inconnu et que nous ne pouvons pas voir. Les 4 % restants sont composés d'atomes et de molécules comme vous et moi, ou cette chaise. Et, en mobilisant tous nos instruments, nous sommes capables de « voir » un dixième de cette matière, soit 0,4 % du tout ! C'est un peu comme si on écrivait un roman policier dont on sait qu'on ne connaîtra jamais la fin de son vivant. Mais l'enquête progresse..."

 

Le grand collisionneur de hadrons (LHC) va coûter plus de 6 milliards d'Euros. Peut-être lèvera-t-il  le voile sur cette énergie et cette matière noire. Vu l'énormité de ce qu'on ne sait pas et les moyens gigantesques à déployer pour combler notre ignorance, arrivera-t-on un jour où l'homme découragé et les gouvernements ruinés arrêteront la recherche fondamentale ? On dirait parfois que ce jour n'est pas loin et qui constituerait une rupture fondamentale dont je ne mesure pas bien les conséquences.

Commentaires

OUh la la, toi, René, tu me fais tout soudain penser à cette pub pour Renault, avec les éléphants qui ne savent pas sauter, et tout le reste, tu vois là ce que je veux dire...

De là à tonner :

René, René, tu surfes sur la crête des tendances pubeuses !!! :)))

Écrit par : Cath | 02/07/2008

Eh bien, chère Catherine, voilà un commentaire très énigmatique, aussi énigmatique que cette matière noire !
J'avoue ne pas voir de rapport évident entre nos connaissances en astrophysique et le monde de la pub.

Eclaircis moi :)))

Écrit par : René | 02/07/2008

Après le célèbre Dédé la Sardine, voici la non moins redoutée Cath l'Eponge !

Ouvre ta télé si tu en as une, ou va zoner chez ton voisin qui viens de se ruiner et mettre ses gosses aux nouilles de ménage pour les 10 ans à venir, en faisant l'acquisition d'un magnifique écran plat via un crédit cetelème, et guette la pub Renault qui se veut toute aussi énigmatique en se faisant passer pour intellectuelle :)

Bizoo bizoo !

Écrit par : Cath | 03/07/2008

vient avec un t comme thérèse.... snif....

Écrit par : Cath | 03/07/2008

Erratum René : ce n'est pas une pub Renault mais une pub Peugeot. Ce qui démontre en outre à quel point leurs produits de m.... se ressemblent sans autre valeur ajoutée qu'un numéro de série sur le cul !!! Vive mes pieds :)

Écrit par : Cath | 09/07/2008

Le propre de la démarche scientifique est à la fois de simplifier la vision du monde par abstraction, et de le compliquer par décomposition et éclatement du savoir en disciplines. Plus on accumulera de connaissances scientifiques (au sens quantitatif du terme), moins on comprendra le monde (du point de vue synthétique et du point de vue de sa signification).
C'est comme en maths : f(x) = ax + bx² + cx3 etc... Les sciences connaissent ax et parfois bx² (avec laquelle on fait de la belle technologie), mais les termes suivants sont autrement complexes à traiter. Le jour où on aura étendu la physique jusqu'aux limites du Big Bang et à celles des énergies inconnues, d'autres termes seront apparues. On n'a pas fini de rigoler.

Écrit par : nicorazon | 21/07/2008

Les commentaires sont fermés.