Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2008

Générateur de couvertures Sarkozy

    Ce fut un moment futile comme on les aime. Surtout au début, avant que tout le monde s'y mette et que ça devienne pesant. Vous vous souvenez des couvertures de Martine ? Comme celle-ci par exemple :

0c4f9c866decfd863394b7c2ee1500b7.jpg

 

ou chez Xavier de Mazeond qui s'était laissé tenter par l'exercice.

Le site a fermé pour des raisons obscures, alors qu'il générait une publicité gratuite et plutôt sympathique pour le personnage de Martine. Mais il paraît que le code source est toujours disponible (de toutes façons il ne doit pas être bien compliqué) et surtout l'idée ne peut pas être fermée, elle.

C'est l'article de Marianne, assez drôle d'ailleurs, qui me donne l'idée que l'on pourrait faire renaître un générateur de couverture, mais pour Nicolas Sarkozy cette fois-ci.

"Selon l'OJD, les 252 couvertures qui ont été consacrées à Sarkozy ont fait vendre 110 millions de magazines en 2007.(..)  600 000 exemplaires écoulés dont 200 000 en kiosque"  pour la première interview de Carla Bruni dans l'Express.

Malgré sa baisse dans les sondages, Sarkozy fait toujours vendre. On s'interroge maintenant sur ses rapports avec les femmes, avec les psys. Mais on risque bientôt d'être à court d'idées.

Marianne propose déjà une future couverture : Sarkozy et les macarons :

114d399dc41014d186b2e529c47c1105.jpg

 

Il faut industrialiser tout ça, que tout le monde s'y mette dans un esprit très Web 2.0. Bref, il faut libérer le code du générateur Martine pour en faire un générateur de couverture Sarkozy, qui pourra déjà nous en révéler des facette encore inconnues, en commençant par ses six cerveaux qu'on vient de lui découvrir.

Espérons pour Carla que tout ça ne finira pas par un "Sarkozy : Carla c'est fini. Martine mon nouvel amour"

Commentaires

Caramba, encore raté ... J'avais rebondi sur cet article de Marianne et, bien entendu, en son temps, joué avec ces couvertures jusqu'à lier certaines des amis de ma colonne de gauche ...

Écrit par : Olivier SC | 08/06/2008

Olivier,
Ce n'est pas grave et c'est toujours très valorisant d'être cité ainsi régulièrement.
La charge de travail fait que j'ai plus de mal à me tenir à une publication régulière.
Je suis en train de lire le livre de Brak Obama (L'audace d'espérer). Ce sera sans doute mon prochain sujet....en fin de semaine sans doute.
Peut-être quelque chose de plus léger en cours de semaine en attendant.

Amicalement,
René

Écrit par : René | 10/06/2008

Voui, voui, je veux faire mes couvertures avec mon petit nicolas !!!!!

Je rebondis sur ton fabriqué en dollars, vendu en euros : les yaourts de la marque repère ?

Bisous René !!!

Écrit par : Cath | 11/06/2008

Brak Obama ?

Grand ou petit braket ??? ;)

Écrit par : Cath | 11/06/2008

J'espère que Brak va mettre le grand braquet pour casser la barauqe !!

La baraque !! pas la barauqe, à condition qu'il mène bien sa barque.

Écrit par : René | 12/06/2008

Laissez les pauvres Sarkozy au repos:)

Écrit par : Mr. Classifieds | 28/06/2009

Voila. J'ai trouvé un blog intéressant dans son sujet. Merci!

Écrit par : Josh Moscow apartments | 01/09/2009

Vivant hors de France, je peux vous dire que notre président est vu comme un phénomène ! Entre Carla Brunie, son tempérament légèrement impulsif et son "omniprésence" il amuse beaucoup. Le niveau de la France ne vole pas haut, tout comme pour son compatriote Berlusconi ( Souvent ils vont de paire dans les commentaires ). Je n'ai rien contre notre cher président, je ne fais que constater. Par ailleurs, il a un petit air de Louis de Funès avec toutes ses mimiques vous ne trouvez pas ? Mais c'est un habitué, avec tous ses excès de médiatisation notre président en fait du cinéma.

Écrit par : Jogos de moto | 20/09/2010

La charge de travail fait que j'ai plus de mal à me tenir à une publication régulière.

Écrit par : buy cheapest viagra | 03/04/2011

Les commentaires sont fermés.