Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2007

Khadafi le fils caché de Mussolini

a26cca4494232195ea9775ea843eecb3.jpg07c71d8657378a3cac540490bfb6b2bb.jpgL'important c'est le menton.

Mussolini, qui était plutôt grassouillet, s'entraînait devant son miroir à dégager et pointer le menton en étrave de bateau qui brave la tempête. Le regard est impérieux, toujours tourné vers des hauteurs et un avenir que lui seul distingue et comprend. C'est là qu'il nous guide dans un immense amour pour son peuple. Dommage que Charlie Chaplin ne l'ait pas pris comme modèle de son Dictateur, il aurait été bien plus drôle. Hitler et Staline, venus du froid, ont tout de suite fait frémir. Le Duce n'a jamais réussi à vraiment faire peur. Comme dirait Aznavour, il nous semble que la dictature est moins pénible au soleil. On aime trop les Italiens, qui ne sont plus des Romains depuis longtemps, c'est pourquoi on ne les prend pas trop au sérieux. Parfois ça les vexe, alors ils inventent le fascisme, la Mafia et les Brigades Rouges.

 

f0dbf66e4e4c31d935caf2b0a99c5d9b.jpg74fddcf40d82e867f0faac2df7a67db0.jpgC'est pareil avec Khadafi, qui naquit en 1942 alors que la Libye était occupée par l'Italie. Est-ce un fils caché de Mussolini ? En tous cas, le coup de menton est très réussi, à l'image de son père putatif. Il en a pris toutes les attitudes et les mêmes discours interminables aux masses qui somnolent et se demandent qui est ce clown qui s'agite derrière ses micros. Il égale presque son modèle, mais comme tous les copieurs, il en fait trop. Caricature de caricature, le voilà en Général Tapioca . 

 

 

 

 

2aab6ebabe8bcb06766e0da7860d11d1.jpgce674dbb86223cbf8de0b3dd1a9c5534.jpgIl vieillit et s'empâte. Ce n'est plus un meton pointé vers le ciel, mais noyé dans les replis de l'âge. Tout fout le camp sur ce visage hirsute et mal rasé. Le regard est désabusé après 40 ans de dictature qui ne l'amuse plus. Il vieillit et se met à ressembler à Saddam Hussein, autre dictateur des sables en bien plus féroce. On ne lui souhaite pas la même fin, mais juste qu'il se retire sous la tente qu'il affectionne tant, à méditer sur l'ingratitude du peuple qui aura déjà oublié son "Guide".

Les commentaires sont fermés.