Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2007

Non à la réforme

Bloqués hier soir en arrivant à la Gare du Nord, les voyageurs ne sont plus en voiture "silence". On dégaine les portables pour prévenir la famille d'un blocage dont on ne peut pas encore prédire l'issue. Mais la SNCF fait des progrès de communication. Elle annonce clairement qu'une manifestation d'étudiants bloque la voie pour une durée indéterminée.

Les étudiants se veulent solidaires de la fonction publique. Une solidarité qui n'a pas l'air partagé dans ce TGV ni par cette voiture de moins en moins "silence" et de plus en plus débridée. Chacun rappelle sa famille : Connard de Julliard. Oui ils en parlent aux infos. Font chier ces étudiants.. 

On nous annonce maintenant 1 heure de retard et donc de blocage. Nous sommes à 100m de la gare, mais les portes sont verrouillées. Impossible de sortir. Quand enfin nous pouvons arriver à quai, c'est pour rester coincé dans l'embouteillage de queue de manifestation.

C'est donc reparti avec l'UNEF et son patron Bruno Julliard. Ce jeune homme était déjà vieux en 1980. Il appelle ses maigres troupes à rejoindre les mouvements de grève qui s'amorcent. Ca fait partie de leur formation. Ils s'entraînent à la lutte pour conserver des avantages acquis qu'ils n'ont pas encore, et défendre une pré-retraite à laquelle ils rêvent déjà. N'étant pas fluidifiés par les enveloppes de l'UIMM, ils ont peu de moyens. Ils n'ont donc qu'une seule bannière, une seule pancarte et un seul slogan que l'on se transmet depuis 30 ans, au nom des éclatants succès de notre Université.

Non à la réforme. Quelle réforme ? Peu importe. Non à la réforme !

Commentaires

Dis donc, je ne trouve pas le formulaire de demande de fluidification sur le site de l'UIMM. Pourtant je serai assez preneur...

Écrit par : Xavier | 09/11/2007

Les commentaires sont fermés.