Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2007

De Guy Moquet à Bernard Laporte, ou de la Résistance à la servilité

Comme tout amateur de rugby, je fus bien déçu de voir un mauvais match France-Angleterre vendredi dernier, pour l'ouverture de la coupe du monde. Heureusement l'intelligence du jeu français a triomphé de la force brute et du rentre-dedans sans imagination des Anglais.

Les Français ont joué à l'anglaise et les Argentins à la française. Déjouant avec élégance les assauts balourds des Français, ils prouvent qu'on peut encore JOUER au rugby en ne pas se contenter d'aligner les kilos de muscle. Bonne nouvelle pour un certain style que les Français peuvent retrouver lors des prochains matchs.

Il n'y aurait pas de quoi en faire un billet. Je ne suis pas un spécialiste et me contente en général de commentaires de café du commerce que je réserve à mes proches.

Mais le café du commerce est partout, "on refait le match" et la coupe du monde sur les radios et dans les journaux spécialisés. On commente la prestation des joueurs et l'on s'improvise expert en motivation. C'est là que j'apprends que Bernard Laporte a fait lire au sacrifié de la sélection (Clément Poitrenaud) la lettre d'adieu de Guy Môquet. Et l'on glose sur le fait de savoir si cette lettre n'aurait pas déstabilisé l'équipe de France. L'émotion les aurait terrassés, au lieu de leur donner la rage de vaincre espérée par nos psychologues de comptoir.

Motivation, préparation psychologique, conditionnement ! c'est donc ça que l'on retient du sacrifice de Guy Môquet.

Pas de pose, de comédie, ni d'emphase dans cette lettre :"Je vais mourir ! 17 ans et demi ! Ma vie a été courte ! Je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous." Laporte le fait mourir pour ça, pour cette récupération obscène, assortie de la flagornerie courtisane du futur ministre des sports. On sait bien que Nicolas Sarkozy veut faire lire cette lettre dans les écoles le 22 octobre, date anniversaire de l'exécution de Guy Moquet. Laporte a voulu plaire à son maître.

Je me fiche pas mal de savoir si l'on a gagné ou pas, et si l'on a motivé ou démoralisé les joueurs. Je n'imaginais même pas que l'on puisse avoir l'idée d'utiliser ce message d'adieu pour gagner un match de rugby. C'était un message de Résistance, de courage et de simplicité. Bêtise, usurpation de valeurs, grandiloquence et cirage de pompes, voilà la trahison et le crachat que l'on vient de jeter sur la tombe des otages de Châteaubriant. Quelle honte !

Commentaires

J'écoutais sans écouter la radio ce soir en rentrant du boulot tout en parlant avec mon frère. Il m'avait bien semblé avoir entendu parler de Guy Mocquet et du XV de France sans en comprendre le rapport.

C'était donc ça ? Du grand n'importe quoi. Va falloir qu'il trouve mieux Laporte pour le prochain match ;o)

Écrit par : Legweak | 11/09/2007

En exclusivité : la lettre que le XV de France lira dans les vestiaires avant France-Namibie dimanche::

http://agitlog.zeblog.com/248534-en-exclusivite-la-lettre-que-le-xv-de-france-lira-dans-les-vestiaires-avant-france-namibie-dimanche/

Écrit par : AGIT LOG | 13/09/2007

oui, une vraie honte...

Écrit par : indelocalisable | 01/10/2007

En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace
les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582&Itemid=60

Écrit par : a | 21/10/2007

Voir ma nouvelle note à ce sujet.
Je ne vois ni démagogie ni sensiblerie dans la lecture de cette lettre. J'y déplore surtout la médiocrité des querelles de boutique dont une certaine France a le secret. La lettre de Guy Moquet aurait pu être le symbole d'un moment d'innocence et de pureté parmi toutes les horreurs de l'époque.
On aura réussi à le rabaisser au bas niveau de nos intérêts catégoriels d'aujourd'hui.

Écrit par : René | 22/10/2007

Assez d'accord avec toi René quant à la lecture "obligatoire" ce jour à l'école (par contre je maintiens, pas d'accord avec l'utilisation qu'en a fait Laporte).

C'était l'occasion de parler de la guerre peut-être différemment et non pas juste en suivant "bêtement" un programme que les élèves trouvent toujours barbant. Certaines écoles ont fait venir d'anciens résistants, des personnalités etc... L'impact sur les élèves est toujours bienvenu et bien vu.

Écrit par : Legweak | 22/10/2007

Rugby - ce merveilleux sport. J'ai vu l'équipe de police joue en France. Ils jouent très bien! Je ne suis même pas attendre.

Écrit par : Brad People Search | 10/04/2009

Les commentaires sont fermés.