Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2007

Les blogs de ministre

 

Il y a, ou peut-être il y avait, les blogs de François Fillon, d'Alain Juppé, de Xavier Darcos. D'autres encore, puisque presque tous les nouveaux ministres ont, avaient, leur blog. Que vont-ils en faire ? Xavier Darcos annonce l'arrêt du sien.

[..] J'ai aujourd'hui l'honneur de participer au Gouvernement. Il ne s'agit plus de commenter mais d'agir, pour mener à bien les projets de réforme voulus par le Président de la République.
Donc, pour quelque temps : adieu. Je vous dis merci de votre fidélité. [..]

Les autres restent en friche, ou se transforment en simple site de communiqués et discours officiels. Avant que Xavier Darcos ne devienne ministre, j'avais voulu lui écrire pour lui demander son avis sur ce sujet. Mais les commentaires sont désactivés, et l'adresse E-mail ne fonctionne pas. Dommage, voici ce courriel :

 

             Bonjour Monsieur Darcos,


Il semble que vous ayez bloqué les commentaires sur votre blog. C'est sans doute dommage même si je peux comprendre qu'un personnage public comme vous soit exposé à toutes sortes de réactions dont beaucoup ne seraient que du pur piratage.


Je voulais juste vous poser une question personnelle. Beaucoup d'hommes politiques, de députés, de maires, tiennent un blog. Il semblerait qu'une fois arrivé aux responsabilités les plus importantes, au gouvernement en particulier, il ne soit plus possible de le faire. Pensez-vous possible d'utiliser ce moyen de communication lorsque l'on est au gouvernement ? Il s'agirait bien entendu d'une expression personnelle du ministre, et pas seulement de son emploi du temps et de la référence aux différents discours prononcés à droite et à gauche. Autrement dit, utiliser le blog comme moyen d'expression personnelle. Cela permettrait, je pense, de compléter la communication actuelle par médias interposés, où il faut s'exprimer en 30 secondes sans aucune possibilité d'exprimer un peu de nuances.


    La rumeur vous rend ministrable. Je ne vous demande pas de le confirmer ou non. Mais si jamais vous le deveniez, que feriez vous de votre blog dont j'apprécie régulièrement la liberté ?
    Cordialement,

Xavier Darcos a répondu de lui-même à cette question : "Il ne s'agit plus de commenter mais d'agir" . Il doit pourtant bien savoir que communiquer est aussi une action. Dans son secteur de l'Education Nationale, il aura surement besoin un jour de vouloir parler directement aux élèves, aux professeurs, aux parents d'élèves. Il arrive bien qu'un ministre écrive des tribunes ou s'exprime dans la presse. Le ton un peu plus détendu et sans contrainte éditoriale des blogs leur donne un moyen complémentaire. Pourquoi l'abandonner ?

17:56 Publié dans Actualités, Blog, Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Blog

Commentaires

La tenue d'un blog où l'on se livrerait de manière sincère me parait difficilement compatible avec l'exercice du pouvoir. Un ministre, avale pas mal de couleuvres tout au long de son mandat et il est bien évidemment impensable qu'il fasse part de certaines réserves, sur son blog, concernant tel ou tel sujet alors qu'il les soutiendrait sans état d'âme devant les caméras. Dans ces conditions, maintenir un blog se révlèlerait un exercice particulièrement délicat à la limite de la sincérité.

Écrit par : Laurent | 22/05/2007

Peut-on exercer le pouvoir et être sincère ? Voilà un beau sujet de réflexion.

A dire vrai, je pense plus à un canal d'expression qui permettrait d'argumenter plus précisément par rapport aux décisions qui sont prises.

- Sans avoir à répondre aux questions sur les "petites phrases"
- En se donnant l'espace et le temps suffisant

Je suis toujours frappé par la briéveté des interviews de radio ou de télévision. Comment peut-on défendre une politique ou une décision précise en si peu de temps. Le blog permettrait à qui veut l'utiliser d'aller plus en profondeur.
Toujour pour Xavier Darcos,n un esxemple récent : J'entends aujourd'hui même qu'il préconiserait le vouvoiement à l'école. Est-ce vraiment uniquement ça dont il a parlé ? Pourquoi ? Et dans quelles circonstances ? Ce serait pour lui un moyen d'aller plus loin sur ce sujet sans être résumé, peut-être déformé ou caricaturé.

Ce ne serait évidemment pas un lieu d'épanchement personnel. Ca, c'est pour après...

Écrit par : René | 22/05/2007

Vouvoiement ? Je tutoie mes élèves et je les appelle par leur prénom. Peut-être a-t-il raison. Je n'en sais rien... Mais ce n'est pas l'essentiel : le problème de l'école est dû à l'inadaptation de la méthode (tant au point de vue de la forme que du fond) par rapport aux comportements des élèves. Nous ne sommes plus à l'époque des petits paysans ignares (?) du dix-neuvième siècle.
Pub : Sur France Culture, on interview souvent les personnalités plus d'une heure.
Pub bis : il faut relire Machiavel pour comprendre les relations entre le pouvoir et la sincérité.

Écrit par : Nicorazon | 23/05/2007

"Un souverain sage ne peut ni ne doit observer sa parole, lorsqu'un tel comportement risque de se retourner contre lui et qu'ont disparu les raisons qui la firent engager. Si les hommes étaient bons, ce précepte ne serait pas bon ; mais comme ils ont méchants et n'observeraient pas leur parole envers vous, vous non plus n'avez pas à l'observer envers eux."
C'était la société de Machiavel décrite dans cet extrait du Prince. Cet engagement entre le Prince et son peuple, qu'il soit trahi ou non est finalement très proche de l'hommage féodal. On sort du Moyen Age, mais on y est encore par bien des aspects à cette époque.
On voit bien qu'aujourd'hui que les relations entre gouvernants-gouvernés ne peuvent plus être basés sur un simple rapport de force. Et même si celui-ci est toujours présent, il ne devrait pas être plus qu'un résidu.

La société occidentale a vraiment décollé quand un rapport de confiance a pu être établi. Ce sera ma pub ter : Lire et relire "La société de confiance" d'Alain Peyrefitte. Je vais m'y remettre également.

Écrit par : René | 23/05/2007

Les commentaires sont fermés.