Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2007

Du temps de cerveau 2.0

Il y a quelques jours, un petit sondage était proposé sur TechCrunch : Google est-il un concurrent de Microsoft ? La question est liée au rachat de Tonic Systems. Il manquait à la suite Google Apps, un logiciel de présentation à la Powerpoint. Ce rachat complète l'offre bureautique sur le réseau, avec ses trois fonctionnalités de base, traitement de texte, tableur, et présentation.

C'est en même temps qu'il débourse $3,1 Milliards pour faire l'acquisition de DoubleClick, des solutions de publicité sur Internet. Il signe également des accords avec Clear Channel : 1 200 stations de radio et 30 stations de télévision aux US. Clear Channel est également présent dans la publicité la plus traditionnelle. Ils se sont occupés des affiches électorales de la campagne présidentielle.

Alors quel est le vrai métier de Google ? Au vu des sommes déboursées, la question se pose à peine. Elle se pose encore moins du côté des revenus qui proviennent exclusivement des recettes publicitaires.

Et la réponse définitive est donnée par  la fameuse phrase de Patrick Le Lay et son temps de cerveau humain. Ce jour là, tout le monde a compris que TF1 n'est pas une chaîne de télévision, mais une régie publicitaire dont les programmes ne sont qu'un intermède entre deux messages. Et non le contraire. Il n'y a pas de coupures publicitaires. Ce sont des coupures de programmes entre deux pubs.


A mon avis c'est le même modèle pour Google qui, tout comme TF1, ne vit que de ses revenus publicitaires. C'est de la même manière une régie publicitaire supportée par l'excellence logicielle. Voilà pourquoi je doute fortement que la suite Google Apps soit  une arme de guerre contre Microsoft. La logique de son "Business Model" est totalement différente de celle de Microsoft, et Google est un nain dans la vente aux entreprises.

Je ne vois pas que Googlel ait la volonté de déclarer, et surtout les moyens de gagner cette guerre là. Ce serait la logique business. Mais Google a été fondé et reste dirigé par des informaticiens. Eric Schmidt est un ancien de Sun. Avec les fondateurs, il ne lui déplairait surement pas d'être les premiers à  battre Microsoft sur son propre terrain. J'imagine que ça doit les démanger. Vont-ils résister encore longtemps ?

 

Commentaires

Crois-tu que Google souffre d'être un nain en BtoB ? Le grand public est surement bien plus juteux dans le monde de l'internet de masse.

Ceci dit j'ai une opinion très favorable de Google alors que c'est loin d'être le cas pour Micro$oft ;o)

Écrit par : Legweak | 30/04/2007

C'est bien pour ça que la guerre n'est pas prête d'être déclarée. Il y a de quoi vivre et prospérer pour les deux.

Écrit par : René | 02/05/2007

Les commentaires sont fermés.