Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2007

Another brick in the wall

medium_MurBerlin.2.jpg

On a fêté le bicentenaire de la Révolution à Berlin en novembre 1989. Ce jour-là tombait un des murs de la honte.

C'est devenu une référence et une expression toute faite : depuis-la-chute-du-mur-de-Berlin, le monde a changé nous dit-on. Les murs du XXème siècle enfermaient les populations pour les empêcher de sortir. Ceux du XXIème sont bâtis pour les empêcher de rentrer. Le régime de  Corée du Nord franchit les siècles. Ce malheureux peuple est enfermé depuis 50 ans, et maintenant ce sont les Chinois qui se protègent pour qu'ils ne puissent pas entrer si jamais ils avaient réussi à fuir.

Le mur de Berlin est tombé, on le reconstruit à Jérusalem, et d'autres encore :

- Le mur entre le Mexique et les Etats-Unis
- Entre l'Inde et le Pakistan
- Une barrière de 8,5 milliards de dollars entre l'Arabie Saoudite et  le Yémen

Et il y a ceux qui restent debout :

- Des barbelés dans le désert entre le Maroc et le Sahara Occidental
- Un autre mur de la honte en Europe à Chypre sépare les Grecs et les Turcs

Quand on ne sait plus quoi faire, on construit un mur. Le prochain sera surement à Bagdad. Quand les Américains partiront, ils laisseront un monument. Ce sera un mur pour séparer les sunnites et les chiites. Il faut faire confiance à la technologie pour régler les problèmes. Ce sera un mur moderne, avec des caméras qui enregistreront tout, des détecteurs de mouvement, des puces RFID.

medium_Mur_Belfast.jpg

 

Un mur ça sert à séparer des supporters de football. En rugby, on n'en a pas besoin, et c'est pour ça que le rugby est mieux.  D'ailleurs il n'y a qu'une seule équipe de rugby pour toute l'Irlande alors qu'il y a deux équipes de foot pour l'Eire et l'Irlande du Nord. Donc à Belfast, il reste un mur pour séparer les catholiques et les protestants. On aimera le foot le jour où il tombera.

Le plus vieux mur du monde est la grande muraille de Chine. Grâce à lui, ça fait 2500 ans que les extra-terrestres qui nous observent de loin savent que nous aimons nous cloisonner. 

 

 

medium_mur_lamentations.8.jpgA Jerusalem il y a deux murs. Le très vieux Mur des Lamentations qui n'était pas un mur de séparation, mais les fondations du temple d'Hérode. Comme c'est un vieux mur, il est construit avec des blocs de pierre. Ca permet d'y laisser ses voeux avec des petits papiers que l'on glisse dans les fentes entre les antiques blocs. Malgré son nom, c'est un mur d'espoir. 

 Les nouveaux murs sont montés avec des plaques de béton. On ne peut plus y glisser des voeux de paix, alors on tagge des slogans de haine. Pour les décorer, on les surmonte d'une frise en fil de fer barbelé.

"La vérité exprimée sans compromis  a toujours des bords déchiquetés."

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.