Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2006

L'avenir de la wikipédie : Suite

Dans la série wikipédique, Larry Sanger, le co-fondateur avec Jimmy Wales de Wikipedia, lance un nouveau projet : le Citizendium. Pour résumer cette longue déclaration liminaire, en voici les points clé, qui commencent par une critique de l'évolution de Wikipedia:

  • Wikipedia devient une communauté enfermée dans des conflits de personnes

  • En n'intégrant pas de manière plus volontariste les contributions d'experts reconnus, Wikipedia se condamne à un amateurisme définitif

  • Larry Sanger ne croit pas que la communauté ait la volonté de lutter contre ces dérives

En conséquence, Larry Sanger propose de créer une nouveau projet : le Citizendium. Ce projet se bâtira par l'import du contenu de Wikipedia, et par la mise en oeuvre d'une nouvelle politique éditoriale plus « professionnelle »:

  • Une définition claire du rôle d'éditeur, qui arbitre les contributions des différents auteurs

  • Des auteurs identifiés par leur vrai nom (pas de pseudonymes ni de faux-nez)

  • Une réglementation beaucoup plus stricte contre les parasites et perturbateurs, gérée par une police interne (les constables) : « Constables will rapidly eject the project's inevitable, tiresome trolls, without going through a long, painful process of the sort Wikipedia suffers under--which it euphemistically calls its "arbitration" process »

  • Une simplification et une épuration du contenu. La non-inclusion de recherches originales, sans références reconnues, continuera à être la règle.

Il n'y a pas besoin d'être grand psychologue, pour lire entre les lignes le dépit de Larry Sanger par rapport au projet Wikipedia, qui lui a échappé, et dont toute la renommée profite à son ex-associé Jimmy Wales. Il lance donc un nouveau projet dont il entend bien rester l'inspirateur. La politique éditoriale qu'il propose a bien des côtés séduisants. Il suffit d'aller voir les comptes-rendus d'arbitrage comme celui-ci entre Descartes et JB. En voici un court extrait:

  • Votes suspects: Le vote de Schtong sur la PaS à de très fortes présomptions d'être un double-vote.

  • Requête en faux-nez: J'ai déposé une requête en vérification d'IP concernant JB et Schtong.

Le double vote de Schtong et les requête en faux-nez... on comprend que Larry Sanger veuille mettre un peu d'authenticité dans cette ménagerie de « Brejnev », « Le Gorille », ou « La Cigale », tous pseudos que l'on peut trouver au hasard dans la wikipédie française. La manie du pseudo est d'ailleurs un des virus les plus imbéciles de la communication sans visage.


En tant qu'inclusionniste, voir mon article précédent, je regrette que Larry Sanger préconise une politique aussi stricte de qualification des sujets. Il ne me paraît pas contradictoire de concilier la politique éditoriale qu'il propose, avec une ouverture vers un contenu toujours plus large.


Ce projet mériterait d'être tenté parce qu'il est devenu possible. Par nature, les encyclopédies anciennes se trouvaient limitées par leur support papier, et par leurs coûts de fabrication. Aujourd'hui une wikipédie peut techniquement supporter une extension sans limites de son contenu. La longue traîne a montré toute la fécondité de ces petits marchés non exploitées auparavant.

Pourquoi ne pas tenter un encyclopédie sans limite, interminable par nature, toujours enrichie, où mon grand-père a sa place à côté du Général De Gaulle. Je suspecte et j'espère des effets inattendus de cet énorme agglomérat de connaissances où l'expertise la plus pointue serait mêlée à la connaissance du « vulgaire ».

12:56 Publié dans Wikipedia | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.