Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2006

Présentation

Au programme de ce grain de sel 2.0, ma contribution aux discussions relatives à cette nouvelle manière d'exploiter les technologies de l'information. Autrement dit, depuis quelques mois, je m'intéresse à cette nouvelle sphère, à ces nouvelles pratiques que l'on regroupe dans le monde 2.0. Par là je veux dire qu'il ne s'agit pas que du web, et que l'aspect social voire politique de ce mouvement m'intéresse autant, sinon plus, que les techniques employées.

Il se trouve que je suis également informaticien, chez l'acteur qui a sans doute le plus profité, puis le plus souffert, de la première vague Internet. Vous savez, celle qui s'est transformé en bulle. C'est dire ma méfiance face à ce type de phénomène. Sun MicroSystems est donc mon employeur, et selon la formule rituelle :

Je travaille chez Sun MicroSystems. Les opinions exprimées ici ne sont que les miennes et ne sauraient engager Sun ou tout autre entité.

Ne voulant pas me limiter à des sujets purement techniques, j'ai choisi de publier avec blogspirit plutôt que sur l'espace de blogs de Sun .
Chez Sun je m'occupe de présenter, construire et proposer des architectures techniques. Pas grand chose à voir, en première analyse, avec ce Web 2.0, puisque les architectures sur lesquelles je travaille sont principalement destinées à exécuter du SAP. Dimensionnement des serveurs, logiciels d'infrastructure, systèmes de haute disponibilité, ou de DRP, c'est donc la machinerie technique que l'on ne doit pas voir qui occupe la majorité de mon temps professionnel. J'aurais surement l'occasion de parler aussi de ces technologies, même si SAP est parfois classé dans la catégorie des dinosaures.
Pour ma part je caractériserais le Web 2.0, par les points suivants, et dans l'ordre d'importance:

- Le Web 2.0 est une utilisation en lecture/écriture du Web
- Chacun tire partie de l'intelligence collective
- Des services logiciels disponibles sur le réseau, tout le temps et partout, en perpétuelle évolution
- Un modèle économique basé sur le phénomène de Long Tail, ou comment vendre beaucoup, de produits peu demandés
- La fin programmée du l'exclusivité du PC et des logiciels connexes
- Des nouveaux modèles d'architecture et de développement (Ajax, REST, et pleins d'autres)

Pour conclure cette présentation rapide, l'Internet c'est du lien. Voici ceux qui m'ont guidé récemment dans la présentation de ce Web 2.0.
On commence par Le texte fondateur de Tim O'Reilly traduit ici en français. Andrew MacAfee a introduit la notion d'enterprise 2.0 pour en tirer certaines conséquences, et voir si ces techniques peuvent être importées "derrière le Firewall". Louis Naugès manque parfois de nuances, mais pointe souvent vers de bonnes informations. Assez paradoxalement, c'est chez Microsoft, dans un article de Michael Platt que j'ai trouvé une des meilleures analyses du sujet. Du côté de ceux qui sont plus sceptiques Nicholas Carr est surement le plus percutant.
Naturellement, l'emblème de ce phénomène c'est Google (Faut-il vraiment y associer un lien??) dont la dernière actualité est bien inquiétante Google vous écoute!!. Ca confirme en tous cas que son vrai métier et sa vraie ambition est de devenir une agence de pub planétaire.

16:10 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.